Que signifie Chanter Juste?

29 mars 2019 0 Par admin3155

Que signifie Chanter Juste?

 

Chanter juste, une obsession permanente

 

En tant que prof de chant, je suis souvent sollicitée par des personnes qui souhaitent apprendre à chanter juste.

Lorsqu’elles arrivent en cours, je me rends compte que la justesse est en place. C’est le moment que je choisis pour lancer mon débat préféré avec mon élève : « Que signifie chanter juste ? »

Très souvent, elle me répond : « C’est pouvoir chanter droit, sans que la voix déraille ou subisse une petite cassure. » Ensuite, la même personne reprend une chanson très compliquée pour me montrer qu’elle chante faux. « Voilà ! Tu as entendu cette cassure ? Non mais c’est moche ! »

 

Quelques petites précisions sur la justesse

 

La justesse est tout simplement la reproduction exacte immédiate ou différée d’une mélodie ou d’une note.

Vous l’aurez compris, on confond souvent la justesse et la technique vocale. Oui, on peut tout à fait chanter juste sans technique.

Notre propre opinion sur notre voix nous pousse à nous sous-estimer. C’est pourquoi on chante faux et mal même si on chante juste.

 

Pourquoi certains parviennent à reproduire une mélodie facilement ?

 

Dès l’enfance, on sait si on est réceptif à la mélodie. En effet, certains enfants vont fredonner les chansons qui passent à la radio, à la télé ou ailleurs, ce qui va favoriser l’emmagasinement des notes. D’une chanson à l’autre, on retrouve ces mêmes notes que l’oreille reconnaît. Alors ces enfants parviennent à placer leur voix sur la bonne fréquence.

A l’âge adulte, cette capacité est généralement conservée si l’enfant a gardé les bonnes habitudes musicales.

En revanche, les enfants qui n’ont jamais été attentifs à la perception auditive n’ont jamais pu développer l’oreille musicale mais heureusement, nous avons des techniques qui leur permettent d’apprendre à chanter, même à l’âge adulte.

 

Comment repérer la justesse chez les autres ou chez soi ?

 

Repérer la justesse chez soi n’est pas aussi évident. Le feed-back de notre entourage peut parfois nous aider même s’il n’est pas toujours constructif. Pour les plus expérimentés, on sait que notre voix suit la mélodie ou se positionne bien par rapport à une tonalité.

Chez les autres, c’est une autre histoire. Sur une chanson que nous ne connaissons pas, elle n’est pas forcément évidente à repérer, à moins d’avoir une partition sous les yeux.

Pour mieux comprendre, on joue une note ou des petites mélodies que la personne reproduit à sa manière.

Si la personne parvient à reproduire les petites mélodies mais fausse sur une chanson, il faut dans ce cas travailler la structure mélodique du morceau choisi : les intervalles, les reprises mélodiques pendant le cours de chant…

Enfin, j’ajouterais que nous chantons juste par rapport à une tonalité donnée ou par rapport à une note, ce qui est un détail non négligeable lorsqu’on parle de justesse.

 

Comment travailler la justesse ?

 

Avant de commencer à travailler la justesse, il faut d’abord identifier les différents problèmes :

  • Est-ce que la personne chante faux tout le temps ?
  • Pourquoi y a-t-il des notes plus justes que d’autres ?
  • Le problème de justesse apparaît dans les graves ou dans les aigus ?
  • Est-ce que la chanson est adaptée à sa tessiture ?
  • Est-ce que les voyelles sont bien homogènes ?
  • Est-ce que la personne a tendance à descendre ou à monter les fausses notes ?

Les réponses à ces questions vont nous aider à proposer les outils adéquats que je ne peux pas évoquer ici pour accompagner la personne débutante.

Nous aidons le chanteur débutant à concevoir l’emmagasinement de notes dont il est question plus haut, à différencier les graves, les aigus et les médiums, à s’écouter et à utiliser son oreille interne et externe.